petit-sac-a-main-cuir-femme-naturel

Paul Marius au pied du sapin

Noël est l’occasion d’offrir des cadeaux attendus. Pour ma part ma whish list incluait un nouveau sac à main, mais pas n’importe lequel, le sac à main LaMinaudière de Paul Marius.

Je vous présente donc dans la rubrique Blog lifestyle de Recettes Actus, cette nouvelle pièce de ma penderie, que je suis contente d’avoir reçu.

Maroquinerie Paul Marius

Je ne sais pas si vous connaissez la marque Paul Marius. Bien loin des grandes marques à forte notoriété et après quelques recherches, j’ai découvert qu’il s’agissait d’une marque plutôt récente 2010.

J’ai aimé le concept de sacs à main en cuir de style rétro. Il y a vraiment des belles pièces qui sont des indispensables à avoir dans son dressing.

Mes coups de cœur ont été pour « LaMinaudière » en naturel et le « Flâneur » en naturel/bleu. Je les ai repéré cet été en vitrine ; il était tard dans la nuit ou tôt le matin comme vous préférez, quand je suis tombée par pur hasard sur la boutique Paul Marius de Bordeaux. Pour les bordelaises ayant atterris sur mon blog lifestyle, le magasin est à côté de la place Camille Jullian, rue du pas Saint George, à proximité de Coluche.

LaMinaudière

Comme je le disais un peu plus haut, j’ai découvert LaMinaudière au pied du sapin. Qu’elle bonne surprise (c’était dans ma whish list) !!!! :)

Il correspond à ce que je veux  : petit sac à main qui peut m’accompagner en journée comme en soirée et avec toutes les tenues, peu importe la saison.

Il est compartimenté en 3 partie et es très pratique. Je l’ai déjà testé en journée et en soirée et je ne regrette pas du tout de l’avoir, bien au contraire, le flâneur sera bientôt son voisin.

Je vous laisse découvrir en photo LaMinaudière de Paul Marius.

Si vous avez apprécié de découvrir la marque, où si vous la connaissiez déjà, n’hésitez pas à partager vos modèles coups de cœur.

Dune du Pilat

blog lifestyle dune du pilat Bordeaux Gironde

Quand on habite à Bordeaux, l’une des destinations phares est la Dune du Pilat. Il s’agit de la plus haute Dune d’Europe avec ses 110 m.

Accéder la Dune du Pilat

Depuis Bordeaux, il faut compter entre 45 à 1h de route. Dans le mesure où la Dune du Pilat est un site classé, tout est prévu pour l’accueil des touristes. Il y a un grand parking payant (30 min gratuite) et des infrastructures ont été construites : petits magasins, toilettes, restaurants. Quand on arrive, on est immergé entre sable et pin maritime.

Visite de la Dune

Je suis déjà allée plusieurs fois à la Dune du Pilat et je dois avouer qu’à chaque fois que je suis toujours émerveillée par le paysage : une Dune coincée entre forêts de pin maritime et Océan ; la vue est splendide.

Qui peut se rendre à la dune ? Les personnes âgées ne doivent pas y aller en pleine été et il s’agit d’un effort physique assez important.

De midi au coucher du soleil, la Dune est toujours jolie. Après avoir monté la Dune, vous serez peut être tenté par une petite baignade, vous devrez redescendre la Dune pour par la suite la remonter une fois de plus ; je vous rassurer l’autre pente est plus douce.

Pour un meilleur point de vue, je vous conseille d’assister à un coucher de soleil. Je vous présente d’ailleurs quelques photos de ma dernière balade en novembre où le soleil était au rendez-vous.

blog lifestyle cuisine thaï

Restaurant Thaï Bordeaux : Sala Thaï

Depuis mon arrivée sur Bordeaux, je me suis initiée à la cuisine exotique. Donc au départ j’ai commencé par des sushis, puis un restaurant chinois et enfin un restaurant Thaï. Chacun à ses spécificités et ils sont bons mais Recettes Actus by Insdigbord a voulu mettre en avant l’un des restaurant thaï qui a été testé : Sala Thaï.

Mais qu’est-ce que la cuisine thaïlandaise ?

La cuisine thaï ou cuisine thaïlandaise dispose de spécificités qui la démarque des plats des pays voisins (chinois, birmans…), on retrouvera notamment du curry (différents types), la menthe, la coriandre ou le basilic rouge.

Le Sala Thaï

On recense plusieurs restaurants thaï sur Bordeaux mais c’est celui qui m’a le plus satisfait. Ceci s’explique par plusieurs points :

L’ambiance du restaurant

Quand on rentre au Sala Thaï, on est dans un décor atypique qui nous rappelle le pays. On distingue alors deux salles décorés avec goût et raffinement. On est très loin des décorations surchargées, on est dans la sobriété et on a l’impression d’être ailleurs.

On peut y aller à deux ou en groupe, il y a plusieurs tablées possibles. Chacun sera enchanté par les petites touches de décoration.

Ce qui m’a le plus surpris : les sièges.

De plus, l’ensemble de la décoration va jusque dans le service.

Le menu du Sala Thaï

Au restaurant le Sala Thaï à Bordeaux, vous pouvez prendre des menus ou des plats à la carte. Dans le cas de ma visite, nous avons pris : une entrée, un plat et un dessert.

  • L’entrée 

Je suis restée dans du classique un assortiment de fritures : beignets de crevettes, petits samoussas. Le tout était accompagné d’une sauce nem fait maison  et une sauce épicée.

  • Le plat

Il y avait plusieurs choix

  • poulet
  • boeuf
  • poisson

Et outre ce choix de viande, il y aura plusieurs types épices : curry jaune, curry vert…. et bien entendu, vous pouvez avoir des plats très peu épicés à très épicé (et faites moi confiance le nombre de piment correspond parfaitement).

Concernant l’accompagnement vous disposez de différents choix :

  • riz thaï
  • riz gluant
  • nouille
  • ….

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander conseil si vous avez un doute.

Pour ma part, j’ai opté pour :

Le massaman kaï avec du riz gluant. Ainsi, je disposais d’un poulet sauce curry mijotés avec des légumes comme la citronelle. J’étais un peu septique et en faite pas du tout… j’ai simplement adoré. Dans l’assiette, on avait une sauce parfaitement assaisonnée, avec des légumes qui apportaient des petites touches de goûts supplémentaires. Tout simplement divin.

Avec le riz gluant, c’était ce qu’il fallait, je faisais des boulettes de riz que je trempais dans la sauce….. rien que d’y penser j’en ai l’eau à la bouche.

Après le plat, j’étais rassasié…. mais étant gourmande, je me devais de goûter au dessert.

  • Le dessert

Beignet de banane, en soit rien d’extraordinaire, mais quand on les goûte… c’est magique, on a un beignet qui est parfaitement sucré, chaud avec une banane qui apporte un matière supplémentaire (ce n’est pas une purée, c’est vraiment le fruit encore dur).

La qualité des plats

De la présentation au goût, c’est un vrai plaisir des sens. Qu’on soit un fan des cuisines exotiques ou en découverte, le sala thaï conviendra à tout le monde.

La présentation traditionnelle vous charmera et ne vous laisser pas impression par les baguettes, il y a une fourchette et une cuillère au cas ou ! :)

Pour le Sala Thaï, il faudra compter dans 15-20€ pour un plat, mais cela en vaut vraiment la peine.

 

insdigbord-brunch

Brunch et Le coin de Camille

Recettes Actus  souhaite vous faire partager les bonnes adresses qui ont été testées et approuvées . Le thème du jour va être le brunch.

Le brunch est une tendance anglosaxome qui a été propulsée en France via des séries à succès telles que : Sex on the city, How i met your mother etc…. Je vous rassure, le brunch est venue très tôt en France dans les grandes villes au sein des hôtels et restaurants. Les cibles des brunch : les jeunes citadins.

Mais au final à quoi consiste le fait de prendre un brunch ?

Qu’est-ce que le brunch?

Le mot brunch vient d’une contraction de mot anglais : breakfast (petit déjeuner) et lunch (déjeuner). Ce résumé décrit bien le brunch, c’est-à-dire, un repas que l’on va prendre en fin de matinée et qui remplacera le petit-déjeuner et le déjeuner.

En France, nous sommes pas très fan des mots anglais, donc on nous a proposé des versions françaises mais je dois avouer que c’est beaucoup moins joli et surtout plus long à écrire.

Quand prendre un brunch ?

Le brunch se prend en général le weekend entre 11h et 15h. Vous vous dîtes que vous le faites souvent en vous réveillant après une grasse matinée où vous prenez soit un grand petit déj’, soit un gros déj, voir un mix des deux.

Mais un brunch répond à différents codes.

Le brunch se compose de quoi ?

Un brunch de part sa contraction va prendre en peu des deux repas :

  • du petit déjeuner : avec des viennoiseries, pains grillés, toast…
  • du déjeuner : oeufs, bacon…

Donc vous vous dîtes qu’il y a plusieurs versions et celles-ci peuvent être plus ou moins sujettes aux influences anglosaxonnes. Que je vous rassure, il n’y en a aucun de mauvais, votre choix se fera selon vos préférences et vos goûts. Mais peu importe où vous allez, vous devez avoir ces deux parties :

  • le petit déjeuner
  • le déjeuner

Les ingrédients du brunch : partie I petit déjeuner

Dans la mesure où il s’agit d’un tendance anglaise, on peut retrouver certaines habitudes des anglais. Mais en France on se l’est rapproprié en y ajoutant nos fameux croissants et pains au chocolat. Recettes Actus vous propose un listing non exhaustifs de ce que vous pouvez avoir comme ingrédients dans un brunch :

  • pains au chocolat/chocolatine
  • croissants
  • pain à griller
  • toasts
  • Brioches
  • confitures
  • crêpes
  • gaufres
  • muffins
  • céréales (muesli)
  • Lait
  • Café
  • Thé
  • Chocolat au lait
  • Yaourt
  • Jus de fruit : orange, multifruit, ananas, pomme, goyave…
  • Jus de fruit frais pressés
  • Smoothie

Les ingrédients du brunch : partie II déjeuner

Après avoir déjà bien mangé, là vous arriverez au moment où vous savourerez le plus le repas : les oeufs. En général, il s’agit d’oeuf brouillé mais on peut vous les proposer en omelette ou au plat.

En parallèle des oeufs, vous pourrez avoir : des saucisses, du bacon, du poisson, des légumes, des mini bagels etc… le choix est varié et dépend du pays.

En France, nous aurons tendance à retrouver des produits du terroir : saucisse de Montbéliard, omelettes et oeufs brouillés « raffinés », velouté, soupes etc…. Des aliments qui correspond à nos habitudes alimentaires.

 

Recommandation de brunch : Le coin de Camille

Recettes Actus a testé pour vous un brunch sur Bordeaux, Le coin de Camille. Il s’agit d’un restaurant situé à proximité de la place Camille Jullian.

Il en existe plusieurs sur Bordeaux mais à ce jour je n’ai pas encore eu le temps de tous les tester. Pour ma part, j’ai adoré celui-ci. Ca été le cas pour mes amies et moi. pourquoi ?

L’ambiance :

Vous êtes en fin de weekend et là vous vous retrouvez dans une ambiance un peu girly, sans trop, un peu poudrée et surtout très confortable. La banquette et ses coussins colorés,et frais, sont vraiment agréables pour un réveil dominicale  tranquille.

Outre le décor, on vous accueille avec un sourire et une joie de vivre agréable. On vous explique simplement et en douceur l’enchaînement du repas (on reviendra sur la présentation juste après). Et là, no stress dans le temps pour manger, vous disposez du temps que vous jugerez nécessaire.

Le repas :

Quand on arrive, on a déjà faim et lorsqu’on vous présente le déroulé du repas, on ne peut s’empêcher de saliver. Tout d’abord la présentation du brunch.

insdigbord-menu-brunch

  • Le petit déjeuner Le coin de Camille

C’est un petit déjeuner garni à la française, comme je les aime :

  • mini pain au chocolat
  • mini croissant
  • pain
  • confiture maison bio (juste succulente)
  • le beurre salé ou doux
  • les yaourts nature (maison) bio au lait demi écrémé
  • les jus de fruit : multifruit, orange, goyave
  • les thés bio (issus d’un magasin bordelais)
  • du café fraîchement moulu (venant de la même manufacture que le thé)
  • du chocolat chaud
  • du lait chaud

Le plus important est que l’ensemble de cette partie est à volonté. Mais si je peux vous donner un conseil, réservez-vous pour la suite.

  • Déjeuner du brunch Le Coin de Camille

Vous devez dès le début choisir ce plat, vous avez le temps et surtout on vous donne des conseils sur les associations à faire. (exemple : ne pas mettre de bleu avec les poivrons… on voulait s’y tenter mais non ce n’est pas conseillé).

Pour cette partie, elle va se constituer d’oeufs. Vous devrez choisir si vous les voulez : au plat, en omelle ou brouillé. Pour ma part, je conçois le brunch avec des oeufs brouillés mais j’ai vu différents services et ils avaient tous l’air bons.

Mais Le coin de Camille ne propose pas de simples oeufs, vous pouvez ajouter un ensemble d’ingrédients (comme évoqué plus haut sur les conseils). Ainsi, vous avez le choix avec :

  • champignon
  • fines herbes
  • emmental
  • bleu
  • poivrons
  • oignons
  • jambon blanc
  • ….

Avec ces oeufs, vous aurez un accompagnement de mets complémentaires :

  • lardons
  • saucisses de montbeliards (quelques rondelles)
  • saumon
  • crevettes roses
  • mayonnaise
  • salade
  • fromage (de très bons fromages)

Avant le « dessert », vous aurez droit à un velouté de chou fleur. Placé comme ça, on peut le comparer au trou normand du brunch. Il est très agréable.

  • Le dessert du brunch Le Coin de Camille

Après les deux premières parties, vous êtes déjà bien rassasiés. On vous propose alors sur une ardoise, un petit assortiment de desserts :

  • tarte
  • petit chou à la chantilly
  • sale de fruits de saison

Si vous aussi, vous souhaitez votre avis sur le brunch comme vient de le  faire Recettes Actus, vous pouvez le faire via l’espace de commentaires.

 

Vous pourrez découvrir l’avis Yelp que j’ai rédigé le jour même => http://www.yelp.fr/biz/le-coin-de-camille-bordeaux?hrid=SmJ96iFifjqCg296301ZqA

insdigbord-avis-yelp

insdigbord-lait

Intérêt du lait : lactoolisme ou réel besoin

Recettes Actus a tenu à aborder un sujet de plus en plus récurrents dans les enquêtes de santé : l’intérêt du lait une fois adulte. Dans de nombreux cas, on nous présente une fort de loobing qui nous amène à consommer du lait. En effet, les nouveaux conditionnements alimentaires poussent à une forte consommations des laitages sous toutes leurs formes, avec des allégations santé plus que douteuses : desserts lactés, crèmes de toutes sortes, yaourts, fromages… au moins 3 par jour quand 1 seul suffit largement à tous les âges de la vies. Une nouvelle addiction est en train d’apparaître, le lactoolisme.

Que peut engendrer l’excès de laitage ?

Consommés en excès, les laitages augmentent les risques de nombreuses maladies de civilisation et ne réduisent pas l’ostéoporose, contrairement à ce qui est affirmé par la plupart des médias.  Je vous propose un listing exhaustif des cas recensés sur des études :

  • L’obésité et le diabète est dès le plus jeune âge, qui deviennent un fléau social.
  • Les pathologies ORL des petits enfants : otites, angines, rhinites.
  • L’inflammation du tube digestif : maladie de Crohn, rectocolites et cancers digestifs.
  • Les rhumatismes : polyarthrite et spondylarthrite,fibromyalgie, fatigue chronique.
  • Les maladies nerveuses : dépression, sclérose en plauqes, Parkinson, Alzheimer..
  • Les cancers hormonodépendants : cancers du seins/utérus, des ovaires et de la prostate…
  • Les maladies thyroïdienne
  • Les maladies cardiovasculaire : infarctus, accident vasculaire cérébral…

Les laitages peuvent être remplacés par des laitages végétaux : laits d’amande, de noisettes, de châtaignes, de riz, de soja, d’avoine… Ainsi, que ce soit en cuisine, pour un intérêt biologique, une allergie au gluten… Recettes Actus vous invite à découvrir ces nouveaux apports de calcium.

Les excès de calcium et parkinson

Selon le Pr James Surmeier, les excès de calcium augmentent les risques de maladie de Parkinson et ses symptômes. En effet, les excès de calcium dans la cellule nerveuse « l’etouffent » peu à peu ce qui augmenterait les risques de maladies de Parkinson.

Néanmoins la consommation de produits laitiers est encouragée, ne serait-ce que pour diminuer le risque d’ostéoporose. Une étude transversale suggère que ce bénéficie serait obtenu au prix d’une augmentation du risque de la maladie de Parkinson.

Hormones et facteurs de croissance des laitages

Les facteurs de croissances sont des polypeptides de poids moléculaire peu élevé qui régulent la croissance et les contions des cellules grâce à une fixation sur des récepteurs spécifiques cellulaires de grande affinité.

Autrefois, en faisant bouillir le lait pour le stériliser, on détruisait les facteurs de croissance qui étaient floculés (couche épaisse de crème de lait) et devenaient alors inactifs.

Aujourd’hui, avec les conversations UHT (Ultra Haute température), les laitages contiennent pour la plupart des facteurs de coirssances actifs;

La durée de montée thermique à 140° est trop  courte pour détruire les facteurs de croissance. L’IFG-1  n’est pas détruit par la pasteurisation d lait, as plus que les autres facteurs de croissance.

On recense 3 grandes familles de facteurs de croissance :

  • IGF (Insulin Growth Factor (facteur de croissance insulinique qui joue un rôle essentiel pour la construction des glandes telles que le sein et la prostate.
  • EGF (Epidermal Growth Factor) facteur de croissance épidermique, il faut partie d’une famille d’une douzaine de facteurs impliqués dans le développement et le fonctionnement normal de différents organes (peau et extrémités haute)
  • TGF (Transforming Growth factor, facteur de croissance transformant qui joue un rôle essentiel pour la construction des tissus osseux, articulaires, musculaires et aussi intestinaux.

Pourquoi ne faut-il pas consommer trop de lait ?

Quand la croissance est terminée, l’excès crée un déséquilibre au niveau articulaire dont une des conséquences, sur le long terme, sera l’arthroses avec tous ses symptômes au niveau, en particulier, des grosses articulations.

Ainsi, en plus des risques de cancérisation au niveau des tissus cibles que sont le sein et la prostate, les facteurs de croissance ont des effets délétères sur le système articulaire et aggravent le phénomène  de l’arthrose qui se généralise chez les grands buveurs de lait de vache. D’où des douleurs lombaires et au niveau des grosses articulations: hanches, genoux, épaules et la nécessité, à partir d’un  certains âges, de procéder aux remplacement prothétiques de ces articulations.

Après ce point sur le laitage, Recettes Actus vous propose dans d’autres articles, un détail sur les bienfaits de l’alimentation et comment les conserver lors du choix de  cuisson de nos viandes et légumes.